Unité de recherche

Le but de notre unité de recherche est de développer et d’affiner les techniques chirurgicales du glaucome afin de les rendre de moins en moins invasives. Ainsi, nous veillons à améliorer sans cesse la qualité de vie de nos patients en améliorant les soins ophtalmologiques que nous proposons.

Pourquoi la recherche sur le glaucome ?

  • Le glaucome est une maladie chronique, appelé « voleur silencieux » de la vue car la plupart des patients sont asymptomatiques, il représente ainsi la première cause de cécité non réversible au monde.
  • Cette pathologie reste encore mal comprise à l’heure actuelle. La progression de la maladie entraîne une perte de vision au fil du temps.
  • Une pression intraoculaire (PIO) élevée et des fluctuations de liquides à l’intérieur (humeur aqueuse) et à l’extérieur de l’œil (circulation sanguine) provoquent des lésions du nerf optique. De nos jours, il n’est pas possible de restaurer un nerf optique endommagé.
  •  La réduction de la PIO est la seule méthode approuvée pour traiter le glaucome, que ce soit par voie médicamenteuse ou chirurgicale. La réduction de la PIO ralentit la progression de la maladie.
  • La thérapie par gouttes affecte grandement la surface oculaire et l’observance médicamenteuse est la clé d’un contrôle efficace du glaucome, ce qui représente un défi majeur pour les médecins.
  • Les effets indésirables du traitement hypotenseur topique du glaucome, tels que l’hyperémie conjonctivale, l’inconfort et les démangeaisons, sont l’une des principales causes de non-observance du traitement.
  • Les lésions de la surface oculaire peuvent également entraîner des modifications irréversibles à long terme tel qu’un amincissement de la conjonctive, ce qui pourraient compromettre les résultats des différentes chirurgies du glaucome.
  • Les directives actuelles en matière de traitement préconisent plutôt la chirurgie qui permet de maintenir la fonction visuelle et la qualité de vie plus durablement.

Nos projets de recherche en cours

Évolution du glaucome et de la surface oculaire.

L’objectif de ce projet de recherche est d’étudier la santé de la surface oculaire et l’évolution clinique du glaucome.

Contexte : Le but principal dans la gestion du glaucome et de préserver la qualité de vie des patients en maintenant leur acuité visuelle et en diminuant les effets secondaires des thérapies anti-glaucomateuses. La chirurgie micro invasive du glaucome (MIGS pour Minimal Invasive Glaucoma Surgeries) vise à des procédures physiologiques anti-glaucomateuses prédictibles avec un taux de complication bas et une destruction minimale des tissus. Nous pensons que la recherche future devrait prendre en considération l’impact de la qualité de vie des patients.

Questions : Est-ce que les MIGS sont efficaces tout en améliorant la qualité de vie des patients opérés ? Notre centre a pour but de répondre à cette question tout en fournissant des soins de la plus haute qualité et potentiellement en adaptant ces nouvelles techniques micro invasives de chirurgie du glaucome comme première ligne de thérapie. Notre recherche pourra conduire finalement à fournir un traitement plus approprié à nos patients, avec une tolérance améliorée aboutissant à une meilleure qualité de vie.

Découvrez toutes nos publications à la une